Responsive menu

Croatie - Belgique : Bergs face à Cilic d'entrée

La rencontre de qualification pour la phase finale de la Coupe Davis entre la Croatie et la Belgique s'ouvrira ce samedi après-midi par une belle affiche opposant le nouveau numéro un belge à un ancien vainqueur de Grand Chelem rétrogradé au classement après une saison 2023 marquée par une grave blessure au genou. De quoi avoir d'entrée une idée de ce qui nous attend durant un week-end où, à priori, les incertitudes dominent.
A voir sur Auvio!

Quel niveau Marin Cilic, 35 ans, ancien numéro 3 mondial et vainqueur de l'US Open, est-il capable d'atteindre à l'heure actuelle, après avoir fait l'impasse sur 2023 et n'avoir plus gagné un match depuis plus d'un an ?
Zizou Bergs est-il capable de reproduire le tennis proposé au premier set face à Tsitsipas à Melbourne, et surtout de le maintenir sur une durée suffisante, sans craquer physiquement ou nerveusement comme on a pu le constater à l'Australian Open ou comme à Louvain-la-Neuve ?
A quel point le public croate peut-il faire la différence dans une ambiance qui s'annonce chaude ? On en aura d'entrée une bonne idée, même si, derrière, les autres matches, dont un très beau double dimanche, auront tout autant d'impact sur le verdict final.
 
"Les Croates légèrement favoris"
 
On n'attendait pas de surprise dans la composition des équipes, il n'y en a pas eu. "J'ai choisi de respecter la logique, celle des mieux classés, disait le capitaine belge Steve Darcis. On a beaucoup discuté avec  les joueurs, avec le staff, tous les feux sont au vert, les gars le méritent, ils se sont bien entraînés, ils sont en forme. Je ne voyais pas pourquoi il aurait fallu changer. On sait que l'on va au devant de dures et longues journées. C'est devenu un peu plus équilibré en raison des désistements croates, mais on n'a pas non plus David (Goffin). La Croatie joue chez elle, avec Cilic qui était Top 20 mondial fin 2022 et Ajdukovic qui est mieux classé (ATP 125) que nos deux joueurs de simple, elle part donc légèrement favorite."
 
"Pas très rapide"
 
"Je me sens très bie", a encore insisté Zizou Bergs. Je me sens prêt tennistiquement, physiquement et mentalement à aller chercher les points qu'il faut. J'ai confiance, l'équipe aussi. C'est pourquoi il a été décidé que je jouerais. Le passé c'est le passé. Ce sont des choses qui peuvent toujours arriver, mais si c'est le cas ce sera en dehors de notre contrôle."
Les Belges ne se plaignent pas de l'accueil, ni des conditions de jeu à Varazdin. "Belle ville, belle salle, dit encore Steve Darcis. La surface n'est pas très rapide, elle est un peu abrasive, les balles s'usent vite. Il fait chaud sur le court, et cela risque d'être encore un peu plus le cas avec les spectateurs, mais les deux équipes sont logées à la même enseigne."
 
"Important pour les joueurs et les fédés"
 
Le capitaine belge a également mis l'accent sur l'importance d'une telle rencontre. "Elle se situe sur deux plans, pour les joueurs d'abord, pour les fédés ensuit", dit-il. Si on gagne on s'évite un petit coup de pression au mois de septembre au moment des barrages, d'autant que l'on ne sera peut-être plus tête de série. Et financièrement, il s'agirait d'un bon ballon d'oxygène pour nos fédérations, organiser un match de Coupe Davis en dehors des phases finales, à domicile mais aussi en déplacement, coûte énormément d'argent".
 

Arena Varazdin (5.000 places), le programme :
 
Ce samedi, 14 h Zizou Bergs (ATP 131) - Marin Cilic (ATP 1044), suivi de Joris De Loore (ATP 192) - Duje Ajdukovic (ATP 125).
 
Dimanche, sauf changements: 13 h Gillé/Vliegen (ATP 23) - Dodig/Pavic (ATP 4/30), suivi de Bergs - Ajdukovic et de De Loore - Cilic.
 

Retour à la liste