Responsive menu

L'encadrement

La qualification et les compétences des entraîneurs

 

C’est un élément primordial si les clubs veulent accueillir des jeunes dans l’activité tennis, les fidéliser, les faire progresser, les entraîner pour les amener jusqu’à leur meilleur niveau.

Aussi, la direction sportive est devenue intransigeante quant au niveau de qualification minimum de l’entraîneur et du label du club. Il faut savoir que si ces deux facteurs sont bien entendu des gages de qualité, il s’agit également d’une condition à remplir vis-à-vis de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui subsidie l’AFT et les programmes d’encadrement. Si l’AFT ne respecte pas les règles légitimes imposées par la FWB, les projets présentés ne sont pas subsidiés. Or, c’est en partie grâce à ces subsides que l’AFT peut proposer des programmes d’encadrement de qualité avec des participations parentales raisonnables.

La direction sportive a le souci permanent d’augmenter le niveau de ses enseignants par la qualité des formations. La réforme des formations, motivée par le service des formations de cadres de l’Adeps, a débuté en 2013. L’AFT a profité de cette réforme pour rafraîchir et renforcer ses formations initiales. Chaque niveau de qualification certifie des compétences et un profil de fonction spécifique :

  • Un moniteur diplômé niveau 1 ou initiateur a acquis et fait certifier pendant la formation des compétences pour initier un joueur débutant et mettre en place les bases tactico-techniques, pas plus.
  • Un moniteur diplômé niveau 2 ou éducateur a acquis et fait certifier pendant la formation des compétences pour s’occuper de la formation tactico-technique complète d’un joueur de compétition.
  • Un moniteur diplômé niveau 3 ou entraîneur a acquis et fait certifier pendant la formation des compétences pour encadrer un joueur ayant terminé sa formation tactico-technique et évolue sur le circuit professionnel.

La direction sportive s'efforce de faire respecter le principe qu'un enfant doit être encadré par un moniteur dont les compétences sont en adéquation avec son niveau et son potentiel. La seule façon objective et juste est de certifier officiellement ces compétences lors des évaluations des formations. Ne pas respecter ces principes serait incohérent et un manque de respect vis-à-vis des parents, de l'enfant et de son projet.

L’AFT en a également profité pour mettre en place les formations continues, dans le but de faire évoluer les mentalités et d’inciter les moniteurs à se remettre en question, à se former de manière permanente et à se recycler. La direction sportive encourage les entraîneurs engagés dans l’encadrement des jeunes élites à participer à ces modules de formation continue afin de les faire bénéficier de cette plus-value.

La compétence de nos moniteurs et la qualité de nos formations sont reconnues dans le monde entier.  Nous souhaitons que les athlètes détectés à haut potentiel bénéficient des meilleurs entraîneurs, afin que notre petit pays continue à former de grands champions ! 

Normes d'encadrement préconisées par l'AFT



  

La Fédération Wallonie Bruxelles

 

La Fédération Wallonie-Bruxelles est le garant des objectifs et des projets des fédérations sportives concernant le « Sport pour tous » et le « Sport élite ».  Elle joue également un rôle essentiel dans les finances des fédérations puisqu’elle accorde des subsides, pour autant que la fédération respecte un 
plan-programme annuel et réalise ses objectifs.

Les programmes d’entraînements des jeunes joueurs AFT sont des projets subventionnés par la Fédération Wallonie-Bruxelles, donc soumis à un contrôle de qualité et de résultats par rapport aux objectifs fixés.

Il en est de même de la formation des cadres, avec l’obligation que chaque enseignant, au sein des projets subsidiés, possède le niveau de qualification requis et les compétences pour la mission qu’il a à remplir.

L’AFT se fixe des objectifs de qualité de formation et d’entraînement des jeunes, de compétence de ses enseignants, et se donne les moyens de ses ambitions, menées avec les clubs comme partenaires et la Fédération Wallonie-Bruxelles comme garante.