Responsive menu

Wimbledon : seul Bemelmans passe

Trois Belges ouvraient le bal lors de la première journée du Grand Chelem londonien. Elise Mertens et Maryna Zanevska n'ont pu se qualifier, tandis que Ruben Bemelmans a éliminé le vétéran Tommy Haas.

Elise Mertens retrouvait Venus Williams au premier tour de Wimbledon, à peine un mois après avoir été nettement dominée par elle à Roland Garros où elle n'avait fait que quatre jeux. Elle s'est encore inclinée sur le gazon anglais, mais le moins que l'on puisse dire est qu'elle a forcé l'aînée des Williams à s'employer. Elle a malheureusement entamé la partie avec un handicap de trois jeux (0-3) qui a sérieusement hypothéqué une première manche qu'elle a finalement perdu au tie-break (7-9) après avoir sauvé quatre balles de set. Elle entama la deuxième manche en menant 2-0, mais ne put maintenir son avantage, s'inclinant 4-6 non sans avoir encore sauvé quatre balles de match. "A 21 ans, je vois bien que mon jeu s'améliore un peu plus chaque fois, même si cela ne se traduit pas toujours dans les résultats", disait-elle. "J'avais tiré les leçons de Paris, mais je ne m'attendais quand même pas à être si proche d'elle. Bien sûr, elle a tellement d'expérience... et c'est ce qui a fait la différence sur ce match."
 
Maryna triste
 
Qualifiée surprise pour le tableau final, Maryna Zanevska a sans doute été impressionnée par l'évènement. Trop tendue, prise de vitesse, elle est complètement passée à côté du premier set face à l'Anglaise Heather Watson, récente demi-finaliste à Eastbourne. Menée 0-5, elle s'est inclinée 1-6, et s'est encore retrouvée à 0-2 en début de deuxième manche, avant de montrer un autre visage, mais un peu tard. A 4-5, elle a sauvé trois balles de match et s'est ensuite inclinée 5-7 au tie-break non sans s'être battue jusqu'au bout. "Je suis très triste et déçue", s'en allait-elle, "surtout parce que je ne suis pas arrivée à montrer mon vrai visage sur l'ensemble de la partie. Peut-être voulais-je trop gagner, il arrive que ça fasse l'effet inverse, je me suis battue contre moi-même. Watson n'a pas livré une partie exceptionnelle, elle a été plus constante, c'est tout, j'ai un peu l'impression de lui avoir donné le match. Le seul point positif c'est le prize money (35.000 livres, soit environ 40.000 euros, ndlr) qui va me permettre de payer un mois ou deux. J'aurais vraiment voulu disputer un troisième set. Il était à ma portée. Après les trois balles de match sauvées, je me suis mise à jouer de mieux en mieux, j'avais l'énergie, l'ambiance était chouette. Dommage. Là, je suis à terre, mais demain est un autre jour, et je vais me remettre à travailler dur pour qu'un jour cela porte ses fruits."
 
Bemelmans face à Medvedev (et pas Wawrinka)
 
 A 39 ans, Tommy Haas effectue sa tournée d'adieu. A Wimbledon, elle s'est arrêtée dès le premier tour (6-3, 3-6, 6-3 et 7-5), des oeuvres d'un Ruben Bemelmans aux anges. "Je sais que Tommy Haas ne joue plus le tennis qui lui a permis d'être Top 10", disait notre compatriote, "mais c'est une légende, et il y a longtemps que je n'avais plus bien joué en Grand Chelem, je n'avais plus atteint le deuxième tour depuis 2012. Cela me rapproche d'une place dans le tableau final pour l'US Open. C'est super. J'ai connu un moment faible à la fin du deuxième set, avec toute son expérience Haas a su en profiter, mais dans l'ensemble j'ai eu l'impression de contrôler le match, d'être légèrement supérieur. J'ai su remettre de l'intensité, rejouer mon jeu d'attaque, cela donne envie de plus, de placer la barre un peu plus haut, même si ce sera difficile contre Medvedev, je me sens frais et prêt à jouer ma chance à 100 %" Daniil Medvedev a donc causé la première surprise du tournoi en éliminant en quatre sets nets Stan Wawrinka, certes diminué par une gêne au genou. On n'est pas sûr que notre compatriote gagne au change. A 21 ans, s'il n'avait pas encore remporté un match en Grand Chelem, le Russe est un vrai "client" pour le top mondial. "J'avais dit à mon coach que je pensais qu'il battrait Stan. Il est en grande forme et avec ses frappes à plat, il peut faire très mal sur gazon", confirme Ruben.

Steve Darcis dès 12 h 30
 
Au programme de ce mardi, Steve Darcis contre Ricardas Bernakis (ATP 196) sur le Court 7 à 12 h 30; Alison Van Uytvanck contre Ekaterina Makarova (WTA 47) en 4e match sur le Court 6 à partir de 12 h 30; Yanina Wickmayer contre Kateryna Bondarenko (WTA 112) en 3e match sur le Court 9 à partir de 12 h 30; Kirsten Flipkens contre la Japonaise Misaki Doi (WTA 57) sur le Court 16 à partir de 12 h 30.

Retour à la liste